Ce qu’ils en disent…

À propos de « Lendemains qui hurlent », paru en 2011:

« N’hésitez pas. Foncez vers la librairie la plus proche pour vous procurer ce passionnant recueil de nouvelles, condensé noir: comme le petit café serré du matin, d’une société hurlante d’individualisme et de peurs. La surprise est au rendez-vous à chaque tourne de page. Les mots sont acérés, le verbe vif, la phrase choc. Demain sera-t-il meilleur, camarades? »

Boomerang octobre 2011

 

…………………………………………………………………………………………

 À propos du roman « Wallonia », paru en 2009 :

GUIDELECTURE.COM – 01/12/2009

Par Evechipotte :

« Il s’agit d’un court roman que j’aurai plutôt qualifié de nouvelle étant donné sa taille. C’est un roman noir très noir. Dans un futur pessimiste,la Belqiquen’existe plus. La Wallonie est devenue un petit pays rétrograde, un nouveau Tiers monde où le capitalisme diminue tout et tout le monde. J’ai beaucoup apprécié l’imagination de l’auteur pour le choix des noms. Par exemple, la périphérie de l’aéroport de Gosselies s’appelle Sourdoreille. Amusant. Ce roman pour devenir vraiment captivant aurait mérité plus de développement. »

………………………………

12/10/2009, édition CENTRE, p. 12

Par Anne Dauchot :

 

Charleroi fiction… mais pas trop

Wallonia 2030: le roman noir de Laurent D’Altoe

Le bus bondé cahotait sur un mauvais bitume. La circulation était nulle; l’heure particulièrement matinale et les récentes pénuries d’essence avaient réduit les fières autoroutes wallonnes à de piètres rubans déserts que n’empruntaient plus que de rares véhicules privés… ” Dans cette “ Wallonia ” de Laurent D’Altoé, les travailleurs bossent 12 heures par jour pour un salaire de misère, sans droits sociaux. Ils connaissent leur chance. Les autres, les chômeurs, s’entassent dans des bidonvilles pourris tout autour de Charleroi. Un décor àla Mad Max! On est en 2030, Wallonia est aux mains de quelques politiciens corrompus qui pressent le citron jusqu’à la dernière goutte. Bien sûr, il y aura de la rébellion, de l’action, du sang, mais aussi de l’humour et de la dérision. En essayant de sauver son fils, un homme grippe tout le système…

Pas du Zola

J’ai été journaliste, je suis aujourd’hui syndicaliste: j’ai nourri ce roman de mes expériences professionnelles. Je pousse un peu le bouchon, c’est vrai. Mais lorsque j’ai effectué quelques repérages dans certains quartiers de Jumet, de Ransart et de Gosselies, l’hiver dernier, je me suis dit que je ne forçais pas vraiment le trait… Cela dit, c’est une fiction. J’ai juste voulu dénoncer quelques défauts que je déteste chez les politiques… Et le faire avec un peu d’humour. On dit souvent qu’une Flandre indépendante pourrait aisément sombrer dans l’extrême-droite. La Wallonie pourrait aussi avoir ses démons.

Sam Laroulette…

Le plus dur a été de trouver le patronyme de chaque personnage, admet l’auteur: le président à vie de Wallonia s’appelle Michel Florentin, le chef des services secrets, Sam Laroulette. Il a sûrement lu des bédés quand il était petit, Laurent D’Altoe!

41 ans, Laurent D’Altoé signe ici son premier roman, et encore il est court, une septantaine de pages. “ Je sais, j’ai souvent écrit des nouvelles. Et, venant du journalisme, j’ai plutôt l’habitude de la concision ”, convient le coupable, pas penaud pour un sou. Il ajoute: “ J’ai rédigé l’hiver dernier. Ce n’est qu’après l’avoir fini que j’ai pensé à l’éditer. Puis, tout est allé assez vite ”.

Le roman est édité en auto-édition chez Imprimages à Mariembourg: “ Cela se fait beaucoup ces dernières années. Il n’y a pas de mise de fond initiale et on édite au fur et à mesure des commandes ”, dit encore Laurent D’Altoé qui prépare un recueil de nouvelles pour l’année prochaine.

À NOTER

Wallonia peut être commandé directement chez l’auteur (laurent.daltoe@scarlet.be) au prix de 8 euros.

Le souterrain de la gare de Courcelles ne dépareillerait pas le roman… Photo : Denis Gauvain

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :